AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (régis) hysteric love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: (régis) hysteric love   Lun 15 Mai - 20:44

pour la énième fois elle secoue la tête, plisse les lèvres - à l'heure qu'il est, sourire, ce serait trop lui demander. la tête en feu, les pieds en sang faute de pause digne de ce nom, nikki chasse les derniers clients. poliment, parce qu'elle est épiée, parce qu'un faux pas et le chômage l'aura rattrapée. la boutique se vide, elle souffle et s'attelle à ramasser les soutifs et autres nuisettes qui jonchent le sol.
elle pousse la porte de la réserve, y trouve les commères qui se plaignent de tout et rien, surtout de tout et tout le monde. elle ne dit rien, Nikki. pas la foi de s'immiscer dans des histoires sans sens et, franchement inintéressantes. surtout, elle a hâte de se tirer. alors c'est ce qu'elle fait, sans se faire prier.
elle lâche ses cheveux plus ou moins lisses et quitte les lieux sac en main. le centre commercial se vide et... oh.
elle allait tourner à l'angle, s'arrêter à la pharmacie pour ses membres douloureux et tranquillement rejoindre son domicile. mais elle se stoppe, net.
régis. il est près, trop près, la voilà prise au piège de sa semi-disparition.
elle se voit passer sa route, sans lui adresser une quelconque attention. mais elle reste plantée là, regard hagard.


Dernière édition par Nikki le Lun 15 Mai - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
avatar
MESSAGES : 66

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Lun 15 Mai - 22:11


presque trente minutes que ce putain de client se fait attendre, je dois avoir l’air du gars qui passait la dernière fois dans « confessions intimes », avec mes allers retours sans cesse dans l’allée, mes tresses, ma casquette, ma chemise mal boutonnée et comme si ça ne suffisait pas, mon regard robotisé rivé sur ce maudit magasin de lingerie qui me rappelle cette putain de pute. « et merde. » il y en a marre. trente minutes pour de la petite monnaie contre deux grammes de cocaïne, les enjeux ne sont pas vraiment équilibrés. « si je te vois pas dans deux minutes je me casse. » j’ai à peine le temps d’appuyer sur envoyer qu’un imbécile me fonce dedans et en quelques secondes l’échange est fait. il me tourne le dos et je fais de même en regrettant de ne pas lui avoir cassé la gueule en passant. le client est roi et mon cul dans tout ça ? un juron m’échappe des lèvres tandis que je lève les yeux au ciel, mais quand je redescend sur terre, je vois une silhouette bien plus que familière et mon cœur serre. sans hésiter je fonce, la pousse et lui attrape fermement le bras de peur qu’elle s’échappe (encore). « salut ma belle. » à cet instant précis j’implose.

combien de fois j’ai pensé à ce moment-là. pensé aux mots que je lui hurlerai, pensé aux angles précis de sa peau dans lesquels mes quintaux chauds s’enfonceraient, pensé à tout ce que je pouvais bien lui faire pour qu’elle comprenne une fois pour toute qu’elle n’avait pas le droit de faire la morte. mais bon.

faudrait pas qu’elle pense qu’elle est trop importante aussi. « ça t’amuse de disparaître comme ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Lun 15 Mai - 23:09

elle aurait du se sauver tant qu’il en était encore temps, tant que l’emprise n’était pas encore totale. quand elle comprend qu’il se dirige vers elle, le comment importe peu.
le timing, une sacrée connerie. il aurait suffit qu’elle décide de rejoindre leur stupide conversation, qu’elle fasse un détour et avec un peu de chance ils se seraient ratés.
elle aurait eu la paix, se serait plongée un peu plus dans son mutisme, son échappatoire. mais la voilà, forcée d'affronter ce qu'elle redoute depuis, forcée de constater rien n'a changé. que sa seule présence suffit à déclencher des réactions toujours plus illogiques.
par réflexe elle a un mouvement de recul, qui ne servira qu’à se faire empoigner on ne peut plus brusquement. elle a mal et pourtant, la vision du mec qu’elle évite depuis l’apaise, un peu.
elle roule son épaule, tente de contrôler son arythmie cardiaque.
ma belle. les battements se calment, elle laisse tomber son faible bras.
elle ferme un peu les yeux, se mord la joue avant de les rouvrir. « tu peux me lâcher? » il la fixe, déstabilise. le regard est dur à soutenir, elle le détourne.
« s’il te plait. »
ça ne l'amuse certainement pas, ça la soulage surtout; elle a pris un break auto-autorisé du maître. elle aimerait lui dire qu'elle est libre de faire ce qu'elle veut,  qu'elle a le droit de disparaitre comme bon lui semble, et même que rien ne l'oblige à lui adresser la parole. le truc, c'est qu'elle-même n'y croit pas. « j'étais occupée. » occupée à élaborer un plan qui lui permettrait de se défaire de lui à tout jamais. occupée à pleurer jusqu'aux yeux rouges et à la migraine persistante. occupée.


Dernière édition par Nikki le Jeu 18 Mai - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
avatar
MESSAGES : 66

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Mer 17 Mai - 14:43


je suis dans un cliché de film pour adolescentes en pleine puberté. toutes ces personnes autour de nous ne sont plus, je ne vois qu’elle et ses gros yeux qui tentent en vain d’échapper aux miens. je suis trop calme, d’une passibilité atroce car en vrai jamais je n’ai été autant irrité. je me repasse des scènes belles et des moins belles, je souffle, grogne, hurle (intérieurement seulement). sa brièveté m’agace mais quand elle parle trop ça m’agace aussi, alors je ne sais plus.

je ne sais plus quoi ressentir, quoi faire ou que dire mais je finis quand même par desserrer la pression de ma main sur son petit poignet pour la glisser dans sa paume et l’attirer plus près de moi, si elle ose. « occupée à quoi, nikki ? ». la déception et la furie dansent dans mes yeux et enflamment mon corps tout entier. elle se tient là,  l’air de tout sauf enceinte. moi je la regarde et je me bats pour respirer.  d’ailleurs elle a la chance qu’on soit dans un foutu centre commercial et que je ne puisse pas simplement la plaquer contre un mur et lui arracher les dents une par une. parce qu’elle m’atteint bien plus qu’elle ne devrait et puis aussi parce que je lui en veux même si c’est plutôt elle qui devrait. « j’ai dû mal à te comprendre. t’es fâchée parce que j’ai cassé ton mur ? » je lie doucement nos doigts tandis qu’un sourire en coin se dessine sur mes lèvres. avec la gravité de la "situation" on ne peut pas dire que le temps soit aux blagues mais en fait, j’aime bien son regard quand elle fronce les sourcils. « pourtant tu sais bien que j’ai du mal à dormir quand tu n’es pas là. » le pire dans tout ça, c’est que c’est bien vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Mer 17 Mai - 17:18

elle n’a aucune idée de comment elle s’est retrouvée dans cette situation; une relation difficile à définir, impossible à expliquer. elle était censée être forte pourtant; indépendante et un peu frivole. mais il semblerait qu’elle ait un penchant pour la violence, jusqu’à ce qu’elle en devienne prisonnière.
masochiste honteuse, l’amour et la haine sont pour elle devenus un seul et unique sentiment - trop fort, que de dégâts émotionnels. il la libère enfin, elle pourrait s’en aller.
elle pourrait décider que cette fois-ci, c’est fini. qu’elle en a eu assez, et que c’était la goutte de trop, la prise de conscience mais ça non plus, elle ne le fera pas. face à ses questions, elle est confuse. est-il sérieux?
elle souffle un peu, sidérée. des menaces, des larmes, d’autres menaces, des coups qui l’ont effleurée et puis oui, le trou dans le mur.
des rendez-vous en gynéco, une psychologue, une pilule et trois semaines dans un état pas loin de la dépression - elle a aussi du mal à le comprendre. elle ne devrait pas être surprise pourtant, c’est régis et elle, c’est son jouet.
et elle le voit, qui recommence. il joue, fait opérer son charme; le genre de tour qui la fait habituellement céder en un rien de temps. elle secoue la tête. « occupée à réfléchir. » oui, elle profite qu’ils ne soient pas seuls, ce qui la fait appréhender le moment où ils le seront.
« fallait bien que je récupère, aussi. » des nausées sans fin, de la fatigue générale. elle est amère; tant pis si son ton n’est pas assez correct.

il se radoucit, elle se laisse faire, et résiste comme elle peut à la contamination de sourire.
elle se demande si elle lui a manqué, ou s’il a seulement les bourses pleines.
parce que oui, il a toujours la main sur un sein, une fesse au lit.
parce que c’est l’un des seuls moment où il est calme, presque angélique.
« arrête. » elle ne le pense pas vraiment, parce qu’aussi incompréhensible que ça soit, il lui a manqué, lui. plus qu’elle ne pourrait l’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
avatar
MESSAGES : 66

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Jeu 18 Mai - 18:04

mon vide intérieur me ronge, me consume, me brûle, me consomme, bref peu importe. j’ai une de ces envies de tout foutre en l’air et j’ai l’habitude. en fait c’est comme ça à la moindre difficulté. je ne sais plus quoi penser de cette journée, je la trouvais déjà barbante mais là c’est bien pire. je crois que je suis triste, triste pour elle. désolé de ne pas pouvoir ouvrir mon cœur mais surtout trop fier pour essayer, donc triste d’être ce que je suis.

face aux faits. je hais cette maudite impression parce que j’aimerais bien la consoler comme elle le mérite, tant les mots qui sortent de sa bouche (si concis soient-ils) me font me sentir coupable mais je ne veux pas. et puis pour les aveux je dirais que je suis ravi que toute cette merde soit en quelques sortes finie. je laisse doucement ses doigts pour enfoncer mes paumes dans les poches de mon pantalon en soupirant bizarrement.

« écoute, je suis désolée d’accord, je ne pouvais pas… » me retrouver à changer des couches, faire des biberons et troquer mes nuits de débauche contre des nuits de pleurs ? j’ai déjà mentionné que je ne suis pas fait pour les excuses ? « je pense qu’on devrait s’asseoir quelque part pour, hm… parler. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Jeu 18 Mai - 20:17

elle s’attend à une reprise sèche et directe, à ce qu’il lui demande pour qui elle se prend à lui parler comme ça. elle s’attend à des dizaines d’autres questions, à des regards interrogateurs, et surtout elle s’attend à ce qu’il ne lâche pas de si tôt. mais il ne fait rien de tout ça, régis et ça lui fait un peu drôle. pour le coup, elle est prise de court.
elle le regarde, fronce les sourcils une fois de plus; c’est presque plus flippant que quand il pète les plombs. le roi allergique à la communication effective semble vouloir sortir de sa zone de confort. « tu veux parler régis? » c’est sorti tout seul, tellement l’étonnement est grand.
aucune agressivité dans ses paroles, sa question est sincère. et surtout, elle meurt d’envie de savoir « ce qu’il ne pouvait pas ». elle n’est pas habituée nikki, alors le peu qu’elle a déjà entendu la rassure un peu; au fond elle s’en contenterait même.
mais il a l’air de vouloir parler comme il dit, alors elle va l’écouter. elle hoche la tête, croise les bras. « okay… »
elle aurait pu l’emmener chez elle, mais le sixième sens qu’elle néglige habituellement l’en dissuade. d’un signe de tête, elle lui fait signe de la suivre. à quelques pas de là, elle fait tourner une serrure et allume la lumière. une pièce où il n’y a jamais personne; ce centre commercial est complètement à la merci de quiconque souhaiterait en faire son espace. elle verrouille la porte derrière eux et prend place sur le comptoir, faussement nonchalante. « qu’est-ce qu’il y a? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
avatar
MESSAGES : 66

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Sam 20 Mai - 19:30

mes yeux restent fixés sur son corps tout entier, ses moindres mouvements et je la suis sans pouvoir empêcher ma dentition de s’exposer à son derrière. je suis partagé. d’un côté j’ai l’impression d’être un bon obsédé, un chasseur prêt à tirer sur sa proie et à la manger sans même la cuire. de l’autre côté je suis son esclave, livré à sa merci parce qu’elle est parti et qu’il me faut qu’elle revienne.

au moment où elle s’assoit, mon regard calme est toujours rivé sur elle. elle vient vraiment de me demander qu’est-ce qu’il y a ? je m’adosse sur la porte et souffle. c’est ce changement d’atmosphère que je redoutais, par-dessus tout. « fais pas la dure ok ? ni toi, ni moi n’allons apprécier si je perds ma patience et ma bonne humeur là maintenant. » genre, tout de suite ?

mon dos heurte la porte dans un bruit sourd, je me redresse, sort mon paquet de clopes, en allume une et tire quelques taffes. « tu trouves ça bien de m’abandonner des semaines. t’aurais aimé que je t’abandonne aussi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Dim 21 Mai - 1:42

elle en a oublié tout ce qui l’a poussé à déguerpir du maudit magasin, la douleur physique a disparu. ça, ou bien l’adrénaline de la situation remplace l’anti-douleur tant désiré.
des fois elle se dit qu’elle n’aurait du rien lui dire, continuer comme si de rien n’était ou disparaitre dans la nature. c’est comme ça qu’elles font dans les films; et tout se passe toujours pour le mieux.
faire la dure, elle aimerait bien. et elle allait lui répondre, à la dure.
elle a ouvert la bouche, pour que rien n’en sorte.
au lieu de ça, elle le regarde et lui, et ses stupides cigarettes.
il a un talent particulier pour légitimer le retournement de cerveau. c’est de sa faute à elle, s’ils en sont là, après tout.
et ça fonctionne, elle se remet en question.
elle aurait du gérer le truc différemment, ses réactions n’étaient pas si terribles, si?
qu’est-ce qu’ils allaient faire avec un gosse, de toutes façons?
« putain régis, pourquoi t’es comme ça? » elle a presque les larmes aux yeux, supporte mal ses mots.
elle secoue la tête, redescends à son niveau et s’avance vers lui.
« je pourrais jamais. » pas même si elle le souhaitait. elle ne pèse pas ses mots, elle les pense.
et s’il en venait à faire de même, elle en deviendrait probablement malade.
« j’avais besoin de souffler, c’est tout. comprends-moi? »


Dernière édition par Nikki le Mar 23 Mai - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
avatar
MESSAGES : 66

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Dim 21 Mai - 22:08


je tire une longue taffe de ma clope avant de la laisser tomber par terre et je l’écrase sans la finir. pourquoi je suis comme ça ? le son de sa voix me pince un peu le cœur mais je ne vais pas plus loin dans la réflexion. je suis juste comme ça et tout ça commence sérieusement à m’agacer. elle dit qu’elle ne pourra jamais et je ne sais plus trop de quoi elle parle. s’il s’agit toujours de l’abandon, ça va me fâcher car c’est ce qu’elle fait. elle m’abandonne avec tant d’aisance.

« c’est ça que je ne comprends pas justement. » trop dur. un peu de douceur, non régis ? j’avais bien commencé pourtant. soupir. je saisis ses hanches de mes deux mains et lorsque mon corps rejoint finalement cette chaleur trop familière, je respire enfin. je profite un instant du dégel de mon cœur puis je la laisse pour mieux replonger mes yeux dans les siens, pour mieux la cerner. « en quoi répondre à ton putain de téléphone t’empêche de "souffler"? » les mots sont doux sur mes lèvres mais la reprise de la conversation est brutale et la glace semble encore s’emparer doucement de mes sentiments.

tout ce temps j’étais perdu. je m’inquiétais pour elle et sa foutue grossesse. ensuite je la croyais morte mais cette pute était active sur les réseaux. tout le temps d’après, je me suis simplement demandé dans le lit de quel imbécile elle passait ses nuits. un imbécile que mon fils appellerait papa. mon poing se serre dans ma poche, ça y est, je suis crispé. « tu t’es pas demandé ce dont j’avais besoin, moi. ou ça n’a plus d’importance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Lun 22 Mai - 1:05

elle s’était réjouie de son soudain élan de bonté, et la voilà qui culpabilise.
les émotions qu’il transmet, elle les absorbe, comme une éponge. et elle est submergée en un rien de temps, prête à se vider à la moindre pression.
il la tient, la lâche, elle fait la moue. elle souhaiterait qu’il la tienne indéfiniment, mais peut-être l’a-t-elle mérité?
et quand son regard croise le sien, elle ne choisit de ne plus le fuir. elle déglutit, difficilement.
elle les a ignoré les messages, les appels, c’est vrai et non sans mal. peut-être même qu’il s’est déplacé, qu’il a sonné, frappé et qu’elle était trop occupée à broyer du noir.
faire le strict minimum était devenu corvée, mission impossible. et elle le sait, que s’ils s’étaient retrouvés plus tôt, ça se serait plus mal terminé encore. plus que d’habitude, plus que la fois d’avant.
« tu m’aurais écouté, régis? » elle penche doucement la tête, se racle la gorge. « si je t’avais dit de me laisser, juste un peu? » ils ne le sauront jamais, de toutes façons. grâce à elle et ses intenses envies de solitude.
elle l’avouera plus difficilement, mais c’était aussi un petit moyen de se venger.
« je fais que ça, bébé. c’est tout, pour toi. » et c’est comme ça depuis qu’il est entré dans sa vie; un coup de foudre au sens propre, version dark disney. plus maladif que romantique.
c’est pas un reproche, juste la vérité, une vérité pas très saine. mais vérité quand même.
elle fait encore un petit pas, lève et la tête et vient déposer un baiser à la commissure de ses lèvres, mains sur sa mâchoire. « je voulais pas t’abandonner, d’accord? je suis désolée. »
et puis, elle baisse un peu la tête. « maintenant il n’y a plus de problème, de toutes façons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
avatar
MESSAGES : 66

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Mer 24 Mai - 17:51


j’ai toujours préférer vivre dans le déni, enfermer toutes mes peines dans les profondeurs de mon cœur et ignorer qu’elles sont entrain de le brûler. c’est ce qui me semble être l’option la plus facile, la plus noble. ne pas insister, accepter, oublier, passer à autre chose. j’avais très mal accepté le fait que mon sperme ait fécondé dans l’utérus de la belle nikki et je pense qu’elle l’a vite compris. malgré ma réaction – légèrement excessive – je l’ai quand même appelé quelques jours plus tard, mais rien. le lendemain, j’ai réitéré. et le surlendemain, le jours d’après et ainsi de suite jusqu’à ce qu’une semaine entière passe. elle avait bien le droit de bouder tant qu’elle le voulait – c’était pas nouveau – mais là ça en faisait un peu trop.  

une deuxième semaine sans nouvelles allait passer quand j’ai décidé de me rendre chez elle, mais rien. en vingt-cinq années sur terre, j’ai dû accepter un bon nombre de drames et passer à autre chose mais aucun ne m’avait jamais laissé aussi troublé. « non. je ne vois pas de raison donc évidemment je ne t’aurais pas écouté, nikki. »

tendu, j’attrape ses mains et les retire de ma mâchoire. « tu n’as pas à être désolé. » c’est plutôt moi qui devrait, mais vais-je le dire ? « il n’y a plus de problèmes ? » je répète mot par mot un peu comme si je ne voyais vraiment pas où elle venait en venir. « tu n’as plus besoin de souffler ? » je lui demande l’air un peu amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Mer 24 Mai - 23:12

elle se souvient qu’elle était assise, les jambes croisées et tremblotantes. dans le cabinet blanc, le mur de gauche était dédié aux ist et autres méthodes de contraception.
celui de droite était tapissé d’affiches concernant l’allaitement et « les premiers mois de bébé », de quoi la rendre plus malade qu’elle ne l’était déjà.
on lui avait demandé à maintes reprises si elle était sûre de son choix et, à chaque fois elle hochait la tête. parce que ça semblait logique, parce que le dit-choix n’était pas complètement sien.
alors quand il répond, elle voit rouge. il se dégage et elle ne cherche pas à l’en empêcher.
« t’as pensé à mes besoins ou envies à moi, toi? » la vérité, c’est qu’elle même s’est ignorée. la question résonne, elle se la pose.
« t’es vraiment un connard, régis. » ce n’est pas la première, sûrement pas la dernière fois qu’elle le lui fait savoir.
il fait mine de réellement ne pas comprendre ses silences répétés; elle ferait donc du cinéma, serait dans l’exagération.
elle aurait eu moins mal s’il l’avait frappé, ses mots sonnent comme un foutage de gueule de plus. elle est aussi prise d’une violente envie de le gifler, de lui suggérer d’aller se faire foutre.
elle recroise les bras, sur ce petit ventre qui n’a pas dégonflé - selon doctissimo, ce serait tout à fait normal -. elle a envie de partir, mais quelque chose l’en empêche, quelque chose d’autre que le fait que ça soit physiquement impossible, puisqu’il est quasiment adossé à la porte. « si, grâce à toi, j'en ai encore besoin. tu me laisserais, là? »  il l’énerve, avec son air narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
avatar
MESSAGES : 66

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Jeu 25 Mai - 16:26


un conseil avisé : n’essayez jamais de comprendre une fille, elles ne se comprennent déjà pas elles-mêmes donc soit tu deviens fou, soit tu deviens elle. j’ai déjà tenté et ça m’a rendu malade. je trouve que nikki manque cruellement de crédibilité et de cohérence. elle aurait bien pu gérer la situation autrement, sachant que je ne suis pas un monstre et que je n’allais (peut-être) pas la tuer.

elle avait le choix. elle a préféré en finir seule, se cacher je ne sais où, disparaître complètement de mon monde. de toute façon elle avait bien le droit. elle me parle de ses envies, ses besoins. je passe pour le monstre de l’histoire et désolé, mais moi ça me fait bien rire.

« ah parce que j’aurais pu faire quelque pour toi, dans ton bunker ? » j’ai bien conscience du passé proche, simplement je préfère ne pas imaginer ce qu’elle a vécu, oublier. j’ai bien conscience du présent aussi d’ailleurs. « je ne sais pas ce que … bref. » je termine pas ma phrase. en vrai, simplement, j’avais besoin d’elle. vraiment. le vide qu’elle a laissé m’a presque tué. mais elle n’a pas besoin de savoir, elle peut continuer de me traiter de connard, elle a bien raison. je me décale comme pour la laisser partir souffler mais tout ça m’énerve sérieusement, alors je la plaque doucement contre la porte et passe une main dans son cou. « tu es vraiment stupide nikki, je pourrais jamais te laisser. » vraiment stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki
avatar
MESSAGES : 122

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   Jeu 25 Mai - 22:14

avant tout ça, elle s’était demandée à maintes reprises ce qui fait qu’on reste dans une relation pareille. d’où vient cette dépendance dont on ne parvient pas à se débarrasser, celle qui fait que sans l’autre, l’impression de mort imminente est réelle.
elle n’a toujours pas sa réponse d’ailleurs, rien de rationnel en tout cas.
et elle s’est persuadée que c’est simplement comme ça, que c’est leur mode de fonctionnement. qu’ils ne sont pas conventionnels.  
il l’appelle et elle accourt, pour jouer tous les rôles.
sa mère, sa soeur. son infirmière, sa psychologue, son amante, sa pute.
et parce que dans tout ce chaos il y a des bons moments, les choses ne doivent pas forcément changer. peut-être que ces instants de complicité en deviennent plus savoureux encore, elle ne sait pas. elle ne sait rien, en fait.
« tu me saoules, on dirait que tu fais exprès. » elle le fusille du regard.
et elle est fatiguée d’avance à l’idée d’expliquer le pourquoi du comment, parce qu’il n’a toujours pas l’air de tilter, ou bien il est dans un total déni.
elle serre la mâchoire, quand il se montre à nouveau.. ferme.
la gorge serrée, elle pose une main sur celle qui pourrait la faire clamser en un rien de temps.
oh oui elle est stupide, et elle le sait. tout comme elle sait qu’elle restera sienne, dans tous les sens du terme.
les yeux embués, la larme coule sans qu’elle n’ait trop résisté à sa pression.
« qu’est-ce que tu veux, régis? » malgré un nouveau raclement, la voix est brisée. « j’ai fait tout ce que tu voulais, qu’est-ce que tu veux?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (régis) hysteric love   

Revenir en haut Aller en bas
 
(régis) hysteric love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GIRLS IN THE CLUB :: LES LIEUX :: AILLEURS :: le centre commercial-
Sauter vers: